Infections dentaires et tendinites : la fin d’un mythe

Quand les tendinites s’installent et que ni le repos, ni le changement de matériel, ni les soins traditionnels n’arrivent à les faire disparaître, on conseille souvent au coureur d’aller jeter un œil du côté de ses dents. Mais est-ce réellement opportun ? Existe-t-il réellement un lien entre hygiène dentaire et tendinopathie ? On fait le point.

Run Advisor - Application running - Santé - Massage tendinite - © David Gonthier

Aucune revue de littérature, aucune étude, pas même un avis d’expert n’est en mesure de prouver un lien de cause à effet entre un problème bactérien ou inflammatoire endo-buccal et une tendinite.

Il peut être aisé pour le coureur de comprendre la relation qui existe entre les infections dentaires et ces foutues tendinites qui lui pourrissent la vie pendant des semaines. En effet, on peut assez facilement concevoir que la modification de notre écosystème buccal, avec sa flore bactérienne et son pH (sa mesure d’acidité), puisse influer sur le reste de notre corps, notamment à travers la circulation sanguine.

Et pourtant… Cette croyance séculaire est fausse ou, tout du moins, n’est pas vérifiée scientifiquement. En effet, après une analyse de la littérature, aucune revue, aucune étude, pas même un avis d’expert n’est en mesure de prouver un lien de cause à effet entre un problème bactérien ou inflammatoire endo-buccal et une tendinite. Ainsi, lorsqu’une tendinite vient perturber votre entraînement, la priorité n’est pas de filer chez le dentiste. Il y a beaucoup d’autres pistes à explorer avec les autres professionnels de santé afin d’en trouver la cause.

Mais attention on ne relâche pas la pression sur les dents pour autant car les infections parodontales (déchaussement des dents) ou les abcès dentaires peuvent, en revanche, avoir des retentissements sur la santé en général. Cette fois-ci, le lien est bien prouvé scientifiquement : certaines bactéries orales ont la capacité de passer dans le sang et de compliquer certains métabolismes. En effet, il est décrit une augmentation des infarctus du myocarde, des AVC, des bronchites ou encore des accouchements prématurés pour les femmes enceintes. De plus, les bactéries dites parodonto-pathogènes, une fois dans le sang, ont aussi la capacité de déséquilibrer le diabète qui lui-même aggravera la maladie parodontale… un cercle vicieux donc.

Une infection dentaire sollicite énormément le système immunitaire et fatigue l’organisme inutilement.

Dans les faits, les bactéries, en irritant la gencive, libèrent des toxines qui vont modifier le pH sanguin, durcir les parois vasculaires, et parfois même occasionner des destructions tissulaires bien loin de la sphère buccale. Tout laisse aussi à penser qu’elles peuvent être un facteur de risque de la maladie d’Alzheimer… tout un programme.  

Run Advisor - Application running - Santé - Massage tendinite - © David Gonthier

Ainsi, si l’hygiène buccale ne semble pas influencer directement les tendinopathies, les infections dentaires sollicitent énormément le système immunitaire et fatigue l’organisme inutilement, alors autant y apporter de l’attention, surtout dans le cadre d’une pratique tournée vers la performance. Enfin, un petit conseil avisé pour les ultra-traileurs : un bon petit coup de dentifrice plusieurs fois pendant la course rafraichit l’haleine et l’esprit !

Texte : Mathieu Fillion
Photographies : David Gonthier

Télécharger l'application

  • Android
  • Ios